Il y a peu de temps, je me suis acheté le Mad Movies numéro 200 ... Bon je ne suis pas ici pour parler de ce magazine qui a maintenant plus de 35 ans et qui n'était au départ qu'un petit fanzine avant de devenir le magazine qu'il est aujourd'hui, c'est à dire, le meilleur magazine français concernant le cinéma de genre en général.
  C'est aussi le plus libre concernant le ton, avec des écrits simples mais pas prise de tête, mêlant une langue chatiée avec un langage plus conventionnel ... Bref un pur bonheur à lire, et comme les rédacteurs l'expliquent si bien, même s'ils sont des critiques, ce sont avant tout des hommes et c'est leurs visions du cinéma qu'ils mettent dans leurs critiques, donc un fan de giallo aura toujours plus tendances à bien noter un bon giallo qu'une personne ne s'y connaissant que très peu dans ce style.
  Un liberté de ton exceptionnelle (le dernier à avoir voulu tenter ça, c'est Jay de GPRPG et quand on sait jusqu'où il a pu aller ... On préfère qu'il ne reste que Mad^^), des interviews exceptionnelles et des explications géniales ... Bref Mad Movies c'est LE magazine pour tous fans de ciné de genre qui se respecte et qui veut lire un magazine fait par des passionnés pour des passionnés aussi bien confirmés que novices.

  Ainsi, dans ce numéro 200, on a le droit aux 100 films marquant de la rédac de ces dix dernières années (bon après on ne sera pas tous d'accord, mais d'un côté, faire un top 100 c'est quand même bien dur car on oubliera toujours au moins cinq à dix purs films^^''), mais aussi une interview de Jean Pierre Putters (ancien redac chef, créateur du mag et qui maintenant se lance corps et âme dans la mise en place d'un guide par ordre alphabétique du film fantastique), puis une autre de Melki (illustrateur de génie qui a notamment dessiné les affiches de Creepshow ou Freddy 3 pour les plus connues)... Pleins d'autres choses encore et surtout deux articles qui m'ont particulièrement touchés, le premier concerne le fanzinat. C'est une période que je n'ai malheureusement pu connaitre à cause de mon trop jeune âge
, mais ça me rappelait la période ou Rod, Stephane et un tout petit peu moi-même avions monté un petit fanzine que nous voulions vendre dans la rue ... Il n'y a eu qu'un seul exemplaire, mais c'était une aventure assez sympa^^

  Le deuxième chapitre qui m'a ému, c'est celui concernant la VHS ... Car en effet, la VHS, même si maintenant elle est morte est quand même quelque chose d'assez incroyable qui en son temps était un incontournable et nous a permis de passer quelques uns des plus beaux moments de toute notre vie en matière de cinéma.
  Quand j'étais plus jeune, mes parents louaient leurs cassettes dans un vidéo club non loin du Monoprix de notre ville, ce Vidéo Club, je m'en souviens encore, était en fait une sorte de grand couloir avec de chaque côté des tas de jaquettes de films avec tout au bout à droite, LE rayon qui me plaisait le plus, celui des films d'horreur et fantastique. Comme mon père n'aimait pas trop ça, il en louait que rarement, pour nous faire plaisir de temps en temps, c'est ainsi que j'ai pu voir des films comme Freddy 3 et autres Chucky 3 (à croire que je n'ai vu que la fin de trilogies dans ce vidéo club XD)...
  Puis j'avais Canal +, comme les films d'horreurs passaient généralement vers minuit le samedi soir (Halloween^^) ou alors plus tard le mercredi soir dans feu le quartier interdit. Je m'enregistrais les films, tout comme j'enregistrais ceux des jeudis de l'angoisse sur la 6 (qui avait notamment passé le premier vendredi 13 dans une version censurée affligeante ou encore Halloween 4 et 5).
  C'est ainsi que j'ai pu me faire une culture, en regardant de la VHS, j'ai eu ma période Chucky 2, alors là, l'idée c'est que chaque soir je rentrais de l'école, je faisais mes devoirs et ensuite je regardais Chucky 2, dont je finis par connaitre la moindre réplique et que même aujourd'hui, je me souviens toujours par coeur ...
  Puis il y a eu la période horrible de ma vie, en fait, un certain mois, sur Canal +, il y avait une programmation de films à en faire pleurer un agneau dégénéré (donc moi) avec Evil Dead le premier samedi, Massacre à la tronçonneuse le deuxième et enfin l'exorciste le dernier... J'étais complètement heureux, sauf que le premier samedi je n'ai pu voir Evil Dead (trop petit à l'époque), le deuxième samedi, on avait invité à la maison des amis de mes parents, donc j'avais regardé un tout petit peu massacre à la tronçonneuse en crypté dans ma chambre, et l'Exorciste, j'avais trop peur ...
  Puis Rachid (le mari de la directrice d'école dans laquelle travaillait ma mère) nous avait prêté quelques films parmi lesquels Vendredi 13 chapitre 5 ou encore un film complètement nanardesque racontant le tournage d'un film d'horreur dans un lycée, mais en fait dans le tas, un tueur au scalpel vient pour aider à finaliser le film pour de vrai en buttant les acteurs ... Ca avait le mérite d'être gore, donc mon frère et mois accrochions bien.
  C'est alors qu'à l'école, j'ai rencontré un pote : Nicolas D..., c'est avec lui que j'ai pu encore plus élargir ma culture du film de genre, en effet, chez lui, ses parents en enregistraient un paquet (une collection de VHS assez monstrueuse d'ailleurs) et c'est ainsi que j'ai pu voir Massacre à la tronçonneuse (le choc de ma vie), mais aussi Halloween 6 qu'il avait loué et copié (au départ je ne le croyais pas quand il me disait que le film existait XD) et tout un tas d'autres comme Re animator, le Blob, des films de Bruce Lee, des nanards et comme en plus il avait Canal Satellite, ça enchainait sévère et il m'avait même enregistré Evil Dead alors qu'il passait sur un des Ciné Cinéma ... Bref que du bonheur, et d'ailleurs j'ai toujours de ses nouvelles, et tout comme moi c'est toujours un gros fan de films d'horreurs, je ne compte même plus le nombre de films qu'on a pu voir ensemble, ça allait de Vendredi 13 à Halloween en passant par les Freddys et autres ... Bref une période géniale qui s'était soldée même par l'idée qu'on avait eu de faire notre propre film avec la caméra de ses parents ... Un grand moment que ce film qu'il m'avait rippé et que je me rematte sur mon PC de temps en temps^^''
  Puis le temps aidant j'ai continué de louer des films, puis est arrivée l'aire du DVD, finit la VHS qui avait quand même un défaut énorme représentant un cercle vicieux sans précédent, car plus on mattait une VHS, plus celle-ci se déteriorait ... C'était certes affreux, mais bon quand on repense à tous les moments qu'on a pu vivre avec elles et à tous les moments que des tas de fans ont pu vivre avec elle ... On se dit que la VHS est certes morte, mais restera dans les mémoires... La période des vidéo club sauvage alors que maintenant ce ne sont que des chaines comme Ciné Bank ou vidéo futur, la période des VHS à 2 francs sur les brocantes aux boitiers énormes (je pense que mon frère se souvient encore des jaquettes de Mad Max et Robocop XD)... Bref une période énorme qui est malheureusement révolue, ce son caractéristique avec cette image qui crépite ... Tout ça est bel et bien terminé, même si des films comme Death Proof et surtout Planet Terror nous ont montré durant une bonne heure et demie que cet esprit n'était pas encore mort.

  Maintenant nous sommes dans l'aire du DVD, je ne le critiquerai pas, oh que non, puisque grâce à ce support j'ai pu voir chez ma soeur des films comme Assault on Precinct 13 de Carpenter, puis après grâce à mon frère tous les Vendredis 13, les films de Carpenter et des tas d'autres films d'horreur comme la maison près du cimetierre ...
  Puis maintenant je suis seul, donc je me procure les films comme je peux, achats, prêts... Et je continue de parfaire ma culture en regardant quelques fois des VHS comme celle de Critters 2, ou encore Piranhas 2 ou même Simetierre qui saute en plein milieu de film. C'est toute une nostalgie du cinéphile qui montre que parfois, on n'a pas besoin de la plus belle image et d'un son 5.1 DTS pour apprécier pleinement un film...

Musiques écoutées durant la rédaction de cet article :

- Phil Collins >>>
Long long way to Go