- Titre du film : Halloween

- Réalisateur : Rob Zombie

- Date de sortie : 31 Aout 2007 (USA)/ 10 Octobre 2007 (France)

- Acteurs principaux : Malcolm Mac Dowell, Scout Taylor Compton, Brad Dourif, Danielle Harris, Daeg Faerch...

- Genre : Slasher

- Interdit aux moins de : 16 ans

- Histoire : Michael Myers est un jeune garçon pas tout à fait normal, il aime torturer et tuer des petits animaux, alertée par le collège de son fils, Deborah Myers n'ose croire ce qui arrive à son fils, et pourtant il faudra bien, car un soir, après être rentrée de son travail (Strip teaseuse) elle découvre avec horreur que Michael Myers, alors âgé d'une dizaines d'années a sauvagement tué son beau-père, sa soeur et le petit ami de cette dernière ... Commence alors la découverte d'un monstre ... Le mal a l'état brute.

- Mon Avis : ENFIN !!! Je peux vous parler de ce film dont j'ai tellement envie de faire la fiche depuis un paquet de temps, mais pour se faire, il me fallait avoir vu la version française (oui je préfère^^). Etant donné que dans un article précédent, je vous avais fait une preview assez explicite du pourquoi/comment du film, je pense qu'il est inutile de vous parler de Rob Zombie ( que je considère comme le meilleur réalisateur outre atlantique aux côtés de Michael Mann actuellement) et de toute la genêse du film, alors lançons nous directement dans le côté le plus obscur du mal ...

1) Un film qui divise !!

  Bien avant sa sortie en salle aujourd'hui, le film a été vu par un nombre incroyable de personnes l'ayant téléchargé !!! Hors la version visible en téléchargement était un Workpint, donc ce n'était pas une version finie, mais surtout, c'était une version dont le montage n'était pas terminé (trop brouillon) et avec des scènes mises un peu n'importe comment et durant seulement 1 h 25. Cette version Workpint avait aussi quelques problèmes au niveau du son, puisque dans celle-ci, certaines musiques étaient réellement mal placées et surtout pas dans le contexte (lorsque Loomis s'en va de Smith Grove notamment, scène retirée de la version cinéma).
  Donc la plupart des gens le critiquant sur des forums tels que Allociné et autres, critiquaient avant tout une version pas montée et non définitive, alors avant de passer à la critique même du film, sachez que malgré les défauts de la Workpint, je la trouvais réellement excellente, notamment sur les deux GROS bouts du film qui ont été changé, à savoir la fin du film et l'évasion de Myers, mais j'y reviendrai dans ma critique pour à la rigueur faire une comparaison. Sachez juste que pour ceux qui avez vu la version Workpint, je ne dirai pas la fin du film ici-même, mais sachez qu'elle est différente, en quoi ?? ... Allez voir le film petits voyous^^
  Les critiques faites au film étaient avant tout sur sa mise en scène, en effet, certaines personnes n'aiment pas la façon dont Rob Zombie filme (perso je la trouvé démentiel, une sorte de mix entre Peckinpah et MTV totalement réussi et assumé) et surtout, ne peuvent pas comprendre que cette façon de filmer peut convenir à un slasher. La deuxième grosse critique, est la comparaison à l'original, alors sachez qu'il me sera impossible de comparer les deux car totalement différents, mais attendez vous quand même à en avoir (normal on ne peut passer à côté), mais sachez que je tenterai d'en faire le moins possible.

2) Un film en trois parties distinctes.

  Sachez que le Halloween de Rob Zombie remonte à l'origine du mythe et qu'il s'est complètement approprié le mythe, certes on retrouvera des scènes hommages à Carpenter (notamment le fantôme à lunettes ou l'idée du croque-mitaine) mais l'intrigue en elle-même sera complètement différente. Et pour ceux qui ont vu le workpint, sachez que l'affaire après la mort de Deborah Myers est complètement expliquée et qu'on comprend pourquoi elle a été élevé par les Strode.
  La première partie présente donc Michael Myers, petit garçon bedonnant et aux airs franchement flippant ... Michael vit avec sa mère, qui est une strip teaseuse, gentille et attentionnée envers ses enfants mais qui semble dépasser par sa situation, nous avons aussi sa soeur, Judith, alors elle est une vraie salope. Elle s'habille de façon significative et trouve toujours une occasion de se moquer de son frère, bref, une vraie saleté. Nous avons Boo, qui est la petite soeur de Michael, c'est juste un bébé que Michael appelle Boo et pour finir nous avons Ronnie White qui est le beau-père de Michael. Ronnie c'est un alcoolo, complètement crados, qui se fout constamment de sa famille et ne va pas bosser car soi-disant blessé à un bras. C'est donc dans cette famille que vit le jeune Michael qui torture des rats dans sa chambre et semble ne même plus s'en souvenir la seconde d'après.
  La deuxième partie nous présente la vie de Michael après l'assassinat de sa famille. Il est admis à Smith Grove en internement. Cette partie nous présente sa lente descente vers les abysses et le mal absolu, descente progressive qui semble provenir plus de son enfermement qu'autre chose, mais que Loomis explique dans le film par le fait que Michael soit avant tout une bombe à retardement et que son état psychologique ne cesse de se dégrader et que même s'il avait été laissé en liberté, il serait devenu ce qu'il est : Un psychopathe.
  La troisième partie du métrage, quant à elle, nous présente le retour de Michael à Haddonfield après son évasion de Smith Grove et met en scène la jeune Laurie Strode. Lycéenne en dernière année, célibataire et qui est une jeune d'aujourd'hui ... Elle pense qu'au sexe en sommes.Elle est heureuse et a deux grandes amies, Linda et Anny (interprétée par Danielle Harris que tous les fans de la saga connaissent^^). Elle est la proie de Michael, reste à savoir pour quelle raison et si Michael réussira a s'emparer d'elle.

3) Is the Boogeyman real ??

  Cette phrase qu'on traduira en français par : "Est-ce-que le croque mitaine existe ??" résume à mon sens parfaitement le film. En effet, cette phrase est plus importante dans ce film que dans celui de Carpenter, pour la simple et bonne raison que dans ce film, la réponse est difficile à donner. En effet, Rob Zombie a pris le parti de nous pondre un Michael plus humain. Déjà, enfant il parle (rassurez vous adulte il ne dira rien) et après son climax se terre de plus en plus dans le silence. Mais il nous le montre aussi éprouver des sentiments (lorsqu'il se retrouve face à Boo notamment) et donc être un personnage plus humain. Dans le même temps, il nous montre aussi un personnage violent et n'ayant plus aucun sentiment (la scène avec le gentil gardien joué par Danny Trejo qui malgré la gentillesse qu'il avait n'est pas épargné par un Myers survolté).
  C'est en ce sens qu'on peu se poser la question, car reprenant le code du Slasher, Rob Zombie nous montre un Michael Myers plus violent, mais aussi plus humain, mais aussi plus féroce. Personne ne peut l'empêcher d'arriver à son but, même si pour ça il doit tuer tout ceux qui se trouve sur son chemin (et on peut dire qu'il en butte du type le Myers, au grand damne des "fans" du premier Halloween).
  Donc la question reste toute légitime à la fin du film, et je dois vous avouer que même si je pencherai plus vers l'humain, il suffit de relire cette phrase de début de film du Docteur Loomis :"The darkest souls are not those which choose to exist within the hell of the abyss, but those which choose to break free from the abyss and move silently among us." qu'on pourrait traduire par : "Les âmes les plus sombres ne sont pas celles qui choisissent d'exister dans les profondeurs des enfers, mais plutôt celle qui choissisent de ne pas vivre dans ses profondeurs et vivent silencieusement parmi nous". Cette phrase montre bien que malgré tout Michael semble ne plus avoir d'âmes ou alors une âme corrompue et que pour ça, il est une des ses âmes vivant silencieusement parmi nous, tel un métronome que personne ne peut plus contrôler.
  C'est en ce sens que je penche pour une sorte de côté double de Michael qui est clairement un monstre sombrant de plus en plus dans les abysses qui sont parfaitement représentées dans le film par sa chambre dans Smith Grove dont les derniers mots qu'il dira enfant sont : "Je veux sortir". Mais qui au contact de sa petite soeur possède encore un tout petit côté humain qu'il perd définitivement lorsque celle-ci le rejette.
  Le Michael de Rob Zombie est comme je le disais plus haut, beaucoup plus violent, mais surtout brutal, on ne compte plus le nombre de murs, portes et plafond qu'il pulvérise. Même dans ses meurtres, on le voit souvent faire valdinguer des gens dans tous les sens, tuer avec son couteau fétiche ... Bref ce Michael est une vraie brute, jusque dans la toute toute fin du film lorsqu'il se rue sur Laurie en courant (et oui, durant tout le film il marche vite, mais à la toute fin il court), ou alors lorsqu'on l'entend grogner, geindre lorsqu'il tue certaines de ses victimes (la mort de la maman de Laurie étant à mon sens d'une rare violence et montrant l'idée nouvelle que ce fait Zombie de Michael).

4) Trois personnages clés.

  Le premier est à mon sens la mère de Michael, une brave femme complètement dépassée et ne comprenant pas comment son fils a pu commettre un acte aussi atroce et qui doit pour nourrir sa famille faire du Strip Tease (scène absolument magnifique ou elle fait un strip et Michael reste assis sur le trottoir dehors devant sa maison sur fond de Love Hurts de Nazareth ... Un bonheur *___*). C'est une femme qui aime ses enfants et qui découvre que son fils est incurable et qui progressivement comprend qu'elle ne pourra plus le sortir des abysses et préfère en finir autrement (là encore une scène superbe). C'est Sheri Moon Zombie, la femme de Rob qui interprète la maman du plus célèbre des tueurs de l'histoire du cinéma et quelle interprétation !!! Elle joue juste, elle joue bien et arrive à nous faire passer une émotion presque palpable. Notons aussi l'interprétation géniale du jeune Doug Faerch dans le rôle de Michael Myers enfant, qui est absolument terrifiant, c'est LA grande découverte de ce film, assurément.
  Le deuxième n'est autre que le docteur Samuel Loomis qui dans ce film est un pédo-psychiatre reconnu et compétent travaillant avec Michael dans l'hôpital de Smith Grove et qui essaie de comprendre comment un enfant a pu faire quelque chose d'aussi terrible. Loomis n'est pas le même que celui de Carpenter, on se souvient que celui de Carpenter avait peur de Myers mais ressentait en même temps une fascination pour ce dernier pour lequel il avait consacré sa vie. Celui de Rob Zombie est à peu près la même chose, il a passé 17 ans a tenté de le comprendre et prend conscience qu'il ne pourra jamais et que ce mutisme dans lequel Michael est entré est incurable. Il décide donc de s'arrêter et d'en écrire un livre et de faire des conférences pour expliquer qui est Michael Myers. Il se rend aussi compte de son erreur et du fait qu'il n'a pas réussi à aider cet enfant et semble s'en vouloir, il a conscience que c'est le mal et semble avoir l'impression de l'avoir lui-même construit (la discussion entre le jeune Myers et Danny Trejo montrant bien cette idée que l'enfermement peut accèlerer le processus).C'est donc un homme tourmenté qui fera tout pour retrouver Michael et qui comprend sur le tard que le seul moyen de le stopper ... C'est de le tuer. Y arrivera t'il ?? Allez voir le film (souvenez vous que la fin du film est différente de celle du workpint).A noter quand même que Malcolm Mc Dowell est absolument parfait et campe un docteur Loomis différent, et ça fait du bien car nous n'avions pas envie de voir une imitation, mais une interprétation et il est vrai que maintenant je me dis que Loomis c'est Donald Pleasence, mais aussi Malcolm Mac Dowell (d'un côté ce sont deux anglais). J'avoue que je n'avais pas vu Malcolm jouer aussi bien depuis des lustres, mais bon d'ici à ce qu'on le revoit un jour dans un rôle aussi exceptionnel que celui d'Alex Delarge, je pense que c'est impossible (c'est à mon sens la plus belle interprétation de l'histoire du cinéma, donc ...), mais en Loomis, il est crédible et même touchant.
  Boo, c'est la toute petite soeur de Michael, il l'aime, et ça se voit, c'est la seule personne devant laquelle il reste de marbre et qu'il n'attaque pas. Boo, c'est bien évidemment Laurie Strode, qui sera persécuté par le Boogeyman mais pour laquelle nous n'aurons de compassions que vers la fin, car Rob Zombie a fait une erreur monumental. Il a transformé la petite Laurie de Carpenter en une jeune fille, certes toujours gentille, mais enchainant les allusions aux sexes et les gamineries des nanas qu'on peut voir dans tous les slashers de bas 'étage, en fait, nous n'avons plus peur pour Laurie. Quand on regardait le premier Halloween, on se foutait de voir Anny ou Linda crever, par contre Laurie on s'en foutait pas. Dans le film de Zombie, on n'a peur pour Laurie qu'après la scène de la cave ou on commence réellement à penser à elle et à vouloir qu'elle s'en sorte et dans ce sens, le film est décevant car le degré d'implication n'est pas exceptionnel et ne permet pas d'avoir le sentiment de peur promis par Rob Zombie.

5) Un pari réussi pour Zombie ??

 
Je ne suis pas critique de cinéma, mais je vais quand même donner mon avis qui est plutôt mi-figue, mi-raisin.
  En effet Rob Zombie nous avait fait énormement de promesses et force est de constater que certaines ne sont pas tenues. Outre un film trop court sur certains aspects (notamment deux séries de meurtres s'enchainant beaucoup trop vite) mais durant lequel on ne s'ennuie pas un seul instant, Michael Myers n'est pas effrayant, certes il a le look craspec avec la tenue crade, le masque délabré et son couteau limite rouillé, mais il n'est plus aussi effrayant qu'avant car ne prend pas assez de temps pour tuer. Michael est effrayant que lorsqu'il prend son temps (notamment la scène dans le film ou il est debout derrière Lindsey qui regarde un film sur sa télé avec lui qui la regarde longuement sans qu'elle s'en aperçoive, ou encore la scène ou il regarde une jeune fille agonisée (je donne pas son nom^^) et fait balancer son petit ami qu'il a pendu à côté...). Bref ce Michael semble plus pressé, comme Zombie nous l'avait promis, ça va dans le ton brutal, mais il faut quand même remarquer que les seules scènes réellements flippantes sont celles mettant en scène Michael enfant lorsqu'il tue, ou les scènes durant lesquelles il épie, mais ses scènes montrent plus un prélude qu'autre chose. Puis le comble du n'importe quoi étant lorsque les jeunes filles se foutent de Michael qu'elle voit au milieu de la rue ... Dans le film de Carpenter on a juste une allusion et une insulte, là c'est carrément de la moquerie et surtout, ça donne encore moins envie de les apprécier (un peu comme dans le premier lorsqu'Annie gueule sur Myers qui est en voiture par exemple).
  Nous n'avons plus aucune zones d'ombre, tout est expliqué, mais à force de trop expliquer, ça en devient mois inquiétant. Dans celui de Carpenter on ne savait pas pourquoi il s'attaquait à Laurie (à la limite fallait voir le deux pour avoir une explication) et on ne savait pas non plus comment il savait conduire et pourquoi il semblait invulnérable. Là, on sait tout et le processus d'humanisation est plus que problématique dans ce sens là, car Michael en redevenant humain, fait certes peur (un peu comme les Firefly) mais pas autant que s'il était plus énigmatique.
  C'est donc un vrai problème dont souffre le film qui dans son ensemble ne fait que rarement peur et parvient à créer une tension juste grâce à des moments surprenant (Michael traversant un mur ...). Alors certes la caméra de Zombie est impeccable et il film encore mieux qu'auparavant (plus il fait de film, plus il parvient à se créer son propre style caractéristique qui se bonifie de plus en plus), certes les décors sont sublimes et la façon de filmer de Zombie convient parfaitement à un slasher (même si, je trouve que les mouvements de caméra ne montrant rien lorsqu'un meurtre se produit est plus utile sur The Devils Rejects que sur un Halloween) mais, il fait l'erreur qu'il avait pourtant promis de ne pas faire... Il ne voulait pas faire un slasher comme les autres qu'il avait pu voir et force est de constater qu'il s'est mal exprimé ou alors qu'il n'a vraiment pas réussi car son film est un remake sans le vouloir. Pourquoi ?? Car son film est plus long, plus violent, plus sanglant, plus gore et possède plus de scènes de sexe, plus de morts et aucune suggestion... Tout ce qu'une suite ou un remake doit montrer (voir notamment le remake de texas chainsaw massacre de Marcus Nispel pour s'en convaincre), mais, c'est la marque de fabrique de Rob Zombie, il aime le sexe, il aime le gore et c'est SA vision du slasher ... Mais dans toute cette vision, il a oublié le facteur de la peur, ce qui fait qu'à mon sens il a loupé quelque chose et là, contrairement au workpint, il a fait une erreur dans le sens ou il a été bouffé par la production (maudits Weinsteins !!!) qui l'a poussé à changé la scène d'évasion, qui dans le workpint consistait à voir le surveillant nouvellement nommé, venir violé une fille avec un collègue dans la chambre de Myers qui lui s'en foutait et se levait que lorsqu'un des types touchait à son masque, bref peu d'effusion de sang et surtout un truc assez sympa qui montrait une évolution dans le sens ou Myers continuait de sombrer et sombrait entièrement dans Haddonfield, (après j'avoue que dans la version cinéma, la mort du gardien est géniale car elle montre aussi vraiment LA grosse descente aux enfers, mais bon, l'idée du viol était intéressante quand même).
  La façon dont Loomis apprend les choses a aussi été changé et à ce niveau là, rien à dire, le montage est impeccable (donc Céline, tkt pas^^) et la bande son parfaitement intégrée au film !!
  La fin aussi est différente car beaucoup plus longue, après je sais que c'est encore les Weinsteins qui ont voulu la changer et j'avoue que la fin du workpint montrait Myers mort aux côtés de Loomis qui le regardait l'air triste en se disant qu'il avait tout raté et en fond on entendait la première conversation entre Myers et Loomis et l'écran noir arrivant tout doucement, pour la version ciné, la fin est différente, et un aspect de la fin, m'a énormement déçu...mais bon, no spoil^^

6) L'ambiance générale du film...

  Aucune erreur faite à ce niveau là à mon sens, les lieux sont glauques à souhait, les décors sublimes, Michael Myers magnifique et la caméra à l'épaule de Rob est géniale. Si on doit en plus parler de la bande son absolument géniale de ce film avec deux nouveaux thèmes signés Tyler Bates qui sont proprement hallucinants et un choix de musique pour l'OST avec du Kiss, Iggy pop, Alice Cooper, Blue Oyster Cult, Nazareth et autres ... Je dois dire qu'on est comblé sur ce plan là.

7) Conclusion.

  Pour conclure je dirai qu'Halloween est un excellent film, servit par deux premières parties à se damner tellement elles sont excellentes et une dernière partie n'apportant pas tout ce qu'on aurait voulu voir, mais qui malgré tout est elle aussi de bonne facture.
  On se retrouve donc avec encore un excellent remake (à mon sens un des tous meilleurs) et un Rob Zombie qui tient encore mieux sa caméra et réussi à concilier film craspec des 70s avec slasher pur et dur, et rien que pour ça, son pari est quand même tenu, même si, le film ne fait que très peu peur et ressemble plus à une exécution durant la dernière partie.
  Une tuerie à mon sens que je vous recommande chaudement, pour comprendre la vision qu'a Rob Zombie d'un mythe, et la façon dont il se l'est totalement approprié et lui a permis de vivre un second souffle et a permis à une franchise poussiéreuse de se voir affublée d'un nouvel opus de qualité.
  Nullement déçu, juste un peu d'amertume de ne pas avoir plus flipper devant un métrage que j'attendais plus que chaudement, mais c'est quand même un film à voir et à revoir, à ne surtout pas comparer avec l'original, même si pour les besoins de cette fiche j'ai dû m'y soustraire, et surtout un film qui mérite sa place dans le panthéon des tous meilleurs slashers et un métrage qui prouve bien que Rob Zombie n'est pas un réalisateur comme les autres ... C'est le meilleur et il a réussi le pari fou, de rendre au moins UN fan d'Halloween heureux en ce 10 octobre 2007, c'est déjà une bonne chose...

Musiques écoutées durant la rédaction de cet article :

- Alice Cooper >>> Only Women Bleed
- Blue Oyster Cult >>> Don't Fear The Reaper
- Nazareth >>> Love Hurts
- Rush >>> Tom Sawyer
- The Misfits >>> Halloween II
- Nan Vernon >>> Mrs Sandman
- Tyler Bates >>> Halloween Theme
- Iggy Pop >>> 1969
- Kiss >>> God Of Thunder
- Peter Frampton >>> Baby I Love Your Way
- Bachman / Turner Overdrive >>> Let It Ride